Le journal n°20 - Février 2000

Nouvelles "au fil de l'eau"

Autre site bilingue sur le NGV 3

Other site about NGV 3 of SNCM

ngv34.jpg (13329 octets)

NGV LIAMONE

Vue des vantaux
Photo : E.Lacoste
Avec l'aimable autorisation des chantiers Alstom Leroux Naval

 

Le T-Foil
(Speed At Sea Dec 99)

tfoil3.jpg (34229 octets)

fasts2.jpg (18597 octets)
Vue d'un futur FASTSHIP (Speed At Sea Dec 99)


Changement sur la ligne PORTSMOUTH-CHERBOURG
Le SUPERSTAR EXPRESS de la P&O sera remplacé le 15 avril prochain par le PORTSMOUTH EXPRESS (ex CATALONIA de Buquebus) de plus grande capacité.
Le SUPERSTAR EXPRESS doit alors remplacer le JETLINER sur la ligne Larne-Cairnryan (1 heure de traversée)
FERRY NEWS  30 JANUARY 2000  "Gary Andrews" <gary.andrews@nireland.com>

INFORMATIONS SUR L'ACCIDENT DU SLEIPNER
Des brassières de sauvetage sont retirées du marché

A la suite des investigations consécutives à l'accident du NGV norvégien SLEIPNER le 26 novembre 1999, les autorités norvégiennes ont été informées des incidents des brassières ARTICA. Celles-ci ont été immédiatement interdites sur tous les navires norvégiens.
Ces brassières, fabriquées par la société italienne Canepa & Campi, étaient notées en Grande Bretagne comme "DoTo Approved". La Maritime and Coastguard Agency a depuis effectué ses propres tests qui ont provoqué le retrait, ces brassières étant munies d'un cerificat du Bureau Veritas attribué à la suite de tests menés par la société de clasification italienne RINa.
FERRY NEWS  01/02/ 2000  "Gary Andrews"
Détails sur les circonstances
Le commandant explique qu'il n'utilisait pas la carte électronique car elle était trop lumineuse, et qu'il n'avait jamais introduit de plan de route avec alarmes. La visibilité n'était pas mauvaise et la hauteur de vagues était inférieure à 1 m, limite de navigation de son navire.Juste avant l'échouage, le projecteur a été allumé, et le rocher vu droit devant. Le crash-stop a été commandé avec orientation des jets tout à gauche, mais c'était trop tard.
L'enquête rapporte que la hauteur des vagues relevée autour du naufrage était d'environ 2 m au cours de cette soirée.
Speed At Sea Decembre 1999 / Fast Ferry International January-February 2000
Les radeaux de sauvetage à la frontière des règlements
Les radeaux du SLEIPNER étaient approuvés par les autorités maritimes norvégiennes comme des radeaux fermés malgré le fait que ces radeaux étaient au départ ouvert au vent et à la mer. Seul un équipage spécialement entraîné pouvait ferner ces radeaux suivant les directives.
"Le radeau doit se déclencher se fermer en une minute. Cela est possivle avec un équipage entraîné et les passagers à bord ne sont probablement pas capables de faire cette opération", déclare Lars Bjoland, le directeur technique de Selantic, fournisseur de ces radeaux.
Selantic a fourni ce radeau, du type Selra 140. Une bâche recouvrant les arceaux doit être mise en place quand le radeau est gonflé. Les conditions météo et la nuit n'ont pas rendu possible cette opération en moins d'une minute, déclare encore Lars Bjoland.
Ces radeaux sont un des mystères actuels du naufrage du SLEIPNER ou 16 personnes sont décédées. 3 des 4 radeaux n'ont jamais été déclenchés et ont coulé avec le navire. Un seul a été gonflé, mais est resté à l'envers. Sa taille et sa construction rendait impossible son retournemen et il a été emporté par le vent loin des passagers.
D'aprés un site norvégien www.aftenposten.no

Un deuxième catamaran sur les rochers en Norvége
Le 5 janvier 2000, le BARONEN, un catamaran de 24 m de 1994, au cours de sa dernière rotation de la journée, à 30 noeuds, a vu sa coque tribord endommagée par une choc sous-marin prés du phare de Raunane (l'enquête revelera que c'était un rocher sous 2 m d'eau à 300 m de la route normale). 28 passagers et 4 membres d'équipage étaient à bord. le BARONEN prenait l'eau et le commandant a lancé la détresse.Le catamaran a pu rejoindre par ses propres moyens Flesland. Le navire commençait à prendre de la gîte et les pompiers ont aussitôt mis en oeuvre leurs pompes.
Fast Ferry International January-February 2000

Problèmes pour les PACIFICAT
Il semblerait que la branche des car-ferries rapides de la BC Ferries of British Columbia, Canada, serait à vendre..
Cette incursion dans les ferries rapides est un désastre politique, technique et financier. Pour illustrer ce constat, il faut noter que le premier des trois navires, PACIFICAT EXPLORER construit par la branche de BC Ferries Catamaran Ferries International sur un dessin d'Incat, a été livré avec deux ans de retard. Il est entré en service le 12 juin 1999. Le second, le
PACIFICAT DISCOVERY, a été livré le  6 Novembre 1999.
FERRY NEWS  01/02/ 2000  "Gary Andrews"

Livraison du 4ème Jumbocat 60m
le NASSER TRAVEL, a été livré en Novembre par les chantiers Kvaerner Fjellstrand pour la compagnie egyptienne Amco Travel. Il assurera un service entre Hurgada en Egypte et Jeddah en Arabie Séoudite. 2 moteurs diesel Caterpillar 3618 (7200 kW à 1050 rpm) entraînent par l'intermédiaire de deux réducteurs ZF BU 5300 VWT, 2 hydrojets Kamewa 112 SII. 450 passagers et 49 véhicules sont embarqués à bord à une vitesse de 38 noeuds.
Fast Ferry International January-February 2000

fredcap@wanadoo.fr
 13/05/00