Février 1998 

L'actualité des car-ferries rapides

Numéro 5 

Vue d'artiste des Pacificat 122 en construction chez CFI ( Vancouver-Canada).
Caractéristiques
 

AU SOMMAIRE 

 

 

 Bientôt des porte-conteneurs à grande vitesse....

Suite à la désignation de Cherbourg comme tête de pont en Europe de la société Fast-Ship, les caractéristiques des navires en projet ont été précisées: les "TG 770 fast-ship" seront long de 263 m., large de 40 m., avec un tirant d'eau de 10 m. Ils pourront transporter 1500 conteneurs de 20 pieds à une vitesse de 38 noeuds (autonomie de 4800 milles) grâce à une propulsion assurée par des hydrojets d'une puissance estimée de 237 MW.

Le Marin n° 2631 du 12/12/97

Un cargo-mixte rapide pour la Corse ?

La Méridionale ( Compagnie Méridionale de Navigation ) étudie un navire roulier mixte tous temps pouvant atteindre 28 à 30 noeuds ( 27 MW ) , de 130 m de long, avec une capacité de 310 mètres linéaires de rolls, 500 passagers et convoyeurs et 110 voitures passagers. Ce navire rapide desservirait la Balagne et Propriano, avec une traversée supplémentaire le dimanche.

La Provence du 11/12/97
L'Antenne du 09/12/97

Livraison du 1er catamaran rapide par les chantiers Bazan

Le premier catamaran construit par les chantiers espagnols Bazan, Luciano Federico L. du type B60, a été livré officiellement à Los Cipresses, une des sociétés du groupe Buquebus, le 14 octobre 1997. Il a été mis en service en Amérique du Sud début novembre 1997. Ce navire arbore le pavillon urugayen et participe avec les autres navires du groupe dont le monocoque Silvia Ana L. à la saison d'été dans l'hémisphére sud.
Les chantiers Bazan attendent la commande d'un deuxième B60 pour Los Cipresses qui serait légérement différent du Luciano Federico L., Buquebus voulant une vitesse à pleine charge de 60 noeuds dans les eaux du Rio de La Plata, ce qui permet d'assurer des traversées de 2 heures sur la ligne de Buenos Aires à Montevidéo.

FAST FERRY INTERNATIONAL Décembre 1997

Les chantiers Austal livrent un AutoExpress 82 en Malaisie

Le SuperStar Express a été livré à l'armateur malais Star Cruises. Aux essais il a atteint une vitesse de 41,5 noeuds à pleine charge à 100 % de sa puissance.. Ce navire a été construit en un temps record de 7 mois et devait être baptisé par le premier ministre malais à Langkawi en décembre 1997.
Il sera exploité sur une route de 70 milles entre Langkawi et Butterworth avec un temps de traversée de 2 heures et 15 minutes. Sa capacité est de 900 passagers et de 175 voitures ou 70 voitures et 10 bus.

Speed At Sea Nov.Dec 97

4 commandes confirmées pour les chantiers italiens Fincantieri

Fincantieri a reçu des confirmations de commandes de ses deux modèles de monocoques MDV3000 Jupiter et MDV1200 SuperSeaCat :
Tirrenia, qui doit prendre livraison avant l'été 98 de sa première paire de Jupiter, a commandé une deuxième paire pour l'été 1999.
Les options des troisième et quatrième SuperSeaCat ont été confirmées par Sea Containers. En 1995 Sea Containers avait passé une commande de 6 de ces navires avec une clause d'annulation pour 4 si les performances des deux premiers s'avéraient insuffisantes.

Tempête en Mer du Nord: Le HSS Stena Discovery en avarie

Le dimanche 5 janvier 1998, le HSS Stena Discovery a rencontré une violente tempête sur la ligne Harwich-Hoek Van Holland. Une partie de sa superstructure en matériaux composites a été fortement endommagée.

Le Marin n°2635 du 9/01/98

Recherche de la vitesse : une question de poids !!!

Dans la quête de la vitesse, trois paramétres significatifs sont mis en avant :

  • La puissance du navire
  • Sa résistance
  • Son poids

Les possibilités de puissance sont directement liées aux développements des moteurs, chaque génération successive de moteurs plus puissants annonçant une nouvelle étape pour les engins rapides commerciaux et permettant la réalisation de projets plus grands et plus rapides.

La résistance a été pris en compte par beaucoup d'instituts de recherche et on peut dire que peu de progrès significatifs ont été obtenus et ils sont appliqués en termes de vitesses plus grandes. Aujourd'hui la recherche se concentre sur la tenue à la mer et les caratéristiques de sillage avec peu de progrés possibles pour espérer atteindre la vitesse théorique.

Tout cela laisse le déplacement du navire comme l'un des secteurs où les chantiers peuvent avoir une grande influence. Un bon contrôle des poids pendant la construction est vital pour le succés de tout projet de construction d'engin à grande vitesse et il est important que l'armateur ait conscience de la tendance de "prise de poids" des navires rapides une fois en service. Tout progrés obtenu en contrôlant au plus prés la construction peut être rapidement annulé si des tonnes sont ajoutées à la finition ( pots de plantes et décorations diverses par exemple ).
Le poids a un effet significatif sur la vitesse en service. On admet qu'un navire rapide à passagers de 30 noeuds et 40 m peut avoir un ratio poids/vitesse de 10 à 13 tonnes par noeud, et pour un navire plus grand passagers/véhicules ce ratio peut atteindre 50 à 70 tonnes par noeud......

Extrait éditorial de Speed At Sea Vol.3 Issue 5 Nov/Dec 1997

 


fredcap@wanadoo.fr

Copyright © Frédéric Capoulade,