Navires à Grande Vitesse

Les systèmes d'évacuation
M.E.S.=Marine Evacuation System
Retour à l'accueil

Extraits de l'article "Passengers protected from the elements" par Paul Hynds
Speed At Sea Février 1998

De nombreux fournisseurs de systèmes d'évacuation en mer ( MES = Marine Evacuation system ) et des radeaux de sauvetage les font approuvés quand ils respectent les règlements nationaux ainsi que ceux contenus dans les amendements de la Solas.

Viking Life-Saving Equipment, Beaufort-Sea-Air Equipment, RFD, Liferaft Systems Australia, Selantic Safety AS

Beaufort-Sea-Air Equipment vient de développer un nouveau système d'évacuation permettant une évacuation rapide d'un navire.

Ce système RES ( Rapid Evacuation System) comprend une chaussette de chute tubulaire avec un revêtement résistant au feu, connectée à une plate-forme gonflable sur laquelle les servants amarrent les radeaux de sauvetage.

beauf.jpg (29190 octets)


RFD Ltd d'Irlande du Nord, a annoncé que son nouveau système révolutionnaire d'évacuation en mer, baptisé Marine Ark, vient de passer avec succès tous les tests requis pour être approuvé par les autorités maritimes.Des essais d'évacuation en masse pour ce MES Marine Ark ont été conduits en août 1997 en présence de représentants de l'Agence Maritime de Sécurité britannique du Bureau Veritas et de Rina. Les tests ont été concluants avec 430 personnes évacués en sécurité par des chaussettes télescopiques dans des radeaux de sauvetage de 100 personnes complètement réversibles. RFD a effectué 4 tests différents en un seul : Essai d'évacuation de masse, essai de descente à l'abri des éléments extérieurs, deux essais de temps d'évacuation, test de ?.
En novembre 1997, RFD a réussi un essai par gros temps de son Marine Ark au large des côtes suroît d'Irlande. Les conditions météo dépassaient les conditions requises de vent de force 6 et des creux de 3 m.

rfd.jpg (32401 octets)

Ce concept innovant du Marine Ark est destiné à satisfaire au besoin d'une évacuation au sec, d'après les demandes des règlements de la nouvelle Solas pour les passagers des car-ferries qui indiquent que les radeaux doivent être reliés et même inchavirable ou réversibles. Ce matériel assure qu'à aucun moment, les passagers évacuant ne sont exposés aux éléments extérieurs, depuis le départ du navire jusqu'à l'arrivée dans les radeaux.
Les radeaux de 100 personnes du Marine Ark sont complètement réversibles et en conséquence ne pourront jamais se déployer dans une mauvaise position, éliminant ainsi la nécessité de suivre le bon déploiement. Ce système satisfait également aux règlements des navires à grande vitesse qui demande une évacuation de 400 passagers par postes en moins de 17 minutes et 40 secondes.

 

Liferaft Systems Australia ( Hobart ) fournit des MES a de nombreux armateurs de navires à grande vitesse dans le monde tels que Buquebus, Cat-Link, Condor Ferries, TT Line,.....

La société indique quelques chiffres impressionnants sur les évacuations. Mis en service par une seule personne, le système peut évacuer la première personne au bout de 1 mn 30 s et 100 passagers en moins de 5 minutes.

lsa.jpg (36384 octets)

En avril 1995, un test d'évacuation sur le Condor 11, mené en présence des autorités maritimes danoises et britanniques a permis de déployer trois unités comprenant deux MES et un radeau pour évacuer avec succès 100 passagers en 5 mn 10 s, ce qui permet de calculer un temps d'évacuation complet du navire d'environ 11 mn.
Ce système d'évacuation a subi un test inhabituel en 1994 à la suite de l'échouage très médiatisé du Condor 11 pendant ses essais à la mer au large d'Hobart. Ce catamaran avait été drossé sur un récif dans une position qui rendait l'évacuation et l'embarquement très difficiles. Une solution temporaire fut la mise en oeuvre d'une échelle d'évacuation LSA à partir de la porte d'étrave. Pendant pratiquement une semaine, plusieurs centaines de personnes et du matériel de réparation ont été transféré sur le navire par cette échelle. A la suite de cette utilisation, cette échelle fut inspectée et un test pneumatique fut conduit. Aucun défaut n'a été constaté et cette échelle fut nettoyée et ré installée sur le navire.
En Juin 1997, un essai a été organisé sur le perce-vague de 86 m Sicilia Jet dans le port italien de Gaeta. 200 passagers ont été évacués par une seule sortie en 12 mn 20 s. Et en septembre 1997, à, Cadix, une évacuation sur un navire des chantiers Bazan avec des radeaux réversibles LSA s'est déroulée en 10 mn 40 s pour 228 passagers.

 

 

La société norvégienne Selantic Safety AS, fournisseur de MES, de radeaux a introduit sur le marché une gamme approuvée de radeaux inchavirables de 50 à 150 personnes destinés à être utilisés avec le Selantic Evacuation System.

En mars 1997, une évacuation en vraie grandeur a été effectuée sur le HSS 900 Stena Carisma. Plus de 250 passagers représentatifs ont été évacués dans les 17,7 mn prescrites. Dans un test similaire sur un ferry conventionnel, plus de 100 passagers ont été évacués en moins de 5 mn.

Le dernier modèle de MES Selantic, permettant l'évacuation directe dans de grands radeaux, permet d'avoir 2 grands radeaux dans le conteneur du MES et jusqu'à trois radeaux plus grands peuvent être reliés séparément. Selantic annonce qu'un MES de base pour 300 personnes pèse 1800 kg, radeaux compris et il peut être stocké dans un conteneur de moins de 3 m de long.

Le déploiement du système s'effectue en appuyant sur un seul bouton. 3 personnes de l'équipage sont nécessaires par station et leur tâche consiste uniquement à aider les passagers.

selantic.jpg (33301 octets)

La société danoise Viking Life-Saving Equipment est un constructeur connu pour l'évacuation et les équipements de protection des personnes. La société est représentés par 11 succursales et 300 stations service agréées.

Viking vient d'obtenir l'approbation pour son radeau inchavirable de 50 personnes qui est conforme aux récents amendements de la convention Solas. Ce radeau a subi tous les tests demandés par les autorités, tells que ceux démontrant ses qualités de self-righting, d'évacuation de l'eau, et les test en mer avec un gonflage à 4 m de profondeur, après lequel le radeau doit remonter à la surface gonflé, puis redressement et écopage automatique de l'eau avant l'embarquement des passagers.

 


fredcap@wanadoo.fr
Copyright © F.Capoulade, 04/05/99